Si vous souhaitez renforcer votre système immunitaire, il vous faudra consommer des vitamines, minéraux et acides aminés en quantités suffisantes. De fréquentes infections et des allergies l’affaiblissent et augmentent la quasi-totalité de vos besoins en micro-nutriments.

Le stress et le processus de vieillissement ont également des effets très négatifs sur le système immunitaire. Encore plus de vitamines et d’acides aminés seront nécessaires pour qu’il fonctionne efficacement. Des carences en vitamines, minéraux et acides aminés entraînent inévitablement un affaiblissement des défenses immunitaires.

Lorsque votre système immunitaire est équilibré, il fonctionne sans que vous ne vous en aperceviez et effectue les tâches suivantes :

  • Défense contre les substances et les organismes étrangers (virus, bactéries, champignons et parasites),
  • Cicatrisation des blessures et réparation des cellules endommagées,
  • Rejet des substances étrangères au corps,
  • Approbation des nutriments qui seront consommés par le corps,
  • Évacuation du matériel cellulaire détruit.

L’efficacité du système immunitaire dépend du bon fonctionnement de plusieurs organes. Ces derniers peuvent être divisés en plusieurs catégories. Il y a les défenses physiques (peau), les défenses générales (cellules tueuses naturelles, phagocytes, globules blancs) et les défenses immunitaires apprises, plus spécifiques :

  • la peau et la muqueuse intestinale (y compris l’appareil digestif) comme protection externe,
  • la moelle osseuse (qui produit les globules blancs),
  • le thymus,
  • la rate,
  • le système lymphatique.

Les acides aminés, les minéraux et les vitamines listés ci-dessous sont particulièrement importants. Les carences, résultat du stress et d’autres facteurs, peuvent avoir des effets négatifs sur le système immunitaire :

  • L-arginine
  • L-cystéine
  • L-méthionine
  • Vitamine A
  • Vitamine C
  • Vitamine D
  • Vitamine E
  • Vitamines B
  • Zinc
  • Fer, cuivre, sélénium, manganèse

Les signes d’une immunodéficience sont, notamment, de fréquentes infections et des périodes de maladie anormalement longues.

Les maladies auto-immunes et les allergies sont les signes d’un système immunitaire hyperactif. Les inflammations sont parfois le résultat d’une réponse immunitaire excessive.

Le sucre et la farine blanche sont les ennemis d’un système immunitaire performant. On fait souvent référence à ces sources d’énergie comme étant des “calories vides”. De nos jours, malheureusement, elles remplacent de plus en plus souvent les aliments riches en vitamines et acides aminés dont le corps a besoin. Cent grammes de sucre seulement (le sucre contenu dans un litre de soda) peuvent perturber le bon fonctionnement des globules blancs pendant cinq heures. La protection contre les virus et les bactéries est alors moins efficace.

Les acides aminés renforcent le système immunitaire

La vitamine C et le zinc sont reconnus comme étant les meilleurs éléments naturels pour vous aider à conserver un système immunitaire sain. L’importance des acides aminés sur la santé immunitaire n’a commencé à être comprise qu’il y a une vingtaine d’années. Voilà pourquoi les connaissances sur les fonctions immunitaires des acides aminés ne sont pas encore très répandues.

L-glutamine

Renforcement du système immunitaireLa L-glutamine est un élément constituant du glutathion et fonctionne comme un immunorégulateur et un antioxydant. Elle est une source d’énergie clé pour les cellules du système immunitaire, soumises à une mitose rapide (division cellulaire). On a également découvert que la prise de glutamine permettait d’améliorer le fonctionnement de la muqueuse intestinale

1 et de contribuer ainsi à la stabilisation du système immunitaire. 2 Une carence en glutamine augmente la sensibilité aux infections.3

Elle est très bien tolérée et peut être prise à des doses élevées de plusieurs grammes par jour. Il est conseillé aux personnes souffrant d’épilepsie de n’augmenter les doses qu’après avoir consulté leur médecin traitant.

L-arginine

La L-arginine intervient dans la synthèse des globules blancs et peut grandement participer à l’efficacité des défenses immunitaires contre les virus. Une étude, menée dès 1991, montre ses effets positifs sur les globules blancs.4 Elle améliore également le processus de cicatrisation, en stimulant la synthèse du collagène.

L-cystéine

La L-cystéine peut aider à l’élimination des métaux lourds. Elle fonctionne comme un immunorégulateur et, associée au glutathion, forme l’un des antioxydants les plus puissants. Les individus, dont le système immunitaire est défaillant, souffrent souvent de carences en L-cystéine.

La cystéine, prise sous la forme de N-acétylcystéine (NAC) et à des dosages commençant à environ 400/600 mg par jour, est un traitement, sans ordonnance, qui vise à faciliter le transport actif à travers la muqueuse. Si elle est prise quotidiennement, sous la forme de cystéine, à des doses de 100 mg et plus, elle est un complément alimentaire efficace. Pour améliorer la synthèse du glutathion, elle doit être associée à de la vitamine C.

La cystéine est aussi un important composant de la kératine des cheveux. Résultat, en plus de diminuer les défenses immunitaires, des carences peuvent entraîner la chute des cheveux.

Lysine

La lysine a des propriétés anti-virales et est conseillée comme inhibiteur des virus de l’herpès et du zona. 5 Ses propriétés stimulantes de l’immunité et inhibitrices de virus, en cas d’herpès, ont été documentées dans plusieurs études. 6

Il est recommandé de l’associer à de la L-arginine. Elle est bien tolérée et, prise à des doses allant jusqu’à 3 grammes par jour, ne présente aucun risque chez les adultes en bonne santé.

L-carnitine

La L-carnitine est connue pour ses fonctions sur le transport des acides gras. Elle joue également un rôle majeur dans le système immunitaire. Des individus dont les défenses sont affaiblies présentent souvent des carences en L-carnitine. 7 Une étude américaine montre que si ces personnes prennent de la L-carnitine en complément, les défenses immunitaires se renforcent à plusieurs niveaux.8

Elle aide également à protéger les cellules nerveuses et les autres cellules contre le stress oxydant.

Les vitamines et les minéraux qui renforcent le système immunitaire

La quasi-totalité des vitamines aident à conserver de bonnes défenses immunitaires. Toutes les carences en vitamines vont donc de paire avec un système immunitaire affaibli.

Vitamine C

Système immunitaire et vitamine CLa vitamine C (acide ascorbique) est le complément alimentaire le plus connu et le plus documenté. Il est possible d’en prendre jusqu’à plusieurs grammes par jour. À des doses très élevées, la quantité de vitamine C utilisable par le corps diminue et celle qui sera éliminée augmente. Néanmoins, il est largement admis qu’elle ne présente aucun risque, même à de très fortes doses, allant jusqu’à 10 grammes par jour.

Selon les agences européennes, l’apport journalier recommandé en vitamine C pour un jeune non-fumeur, en bonne santé, est de 80 mg. Plus des 30% de la population ne reçoivent pas cette quantité par le biais de leur alimentation. 9 D’autre part, cette dose n’est pas suffisante pour restaurer un système immunitaire défaillant. 10

De plus, le corps a des besoins accrus en vitamine C lors de la prise de certains médicaments tels que l’aspirine®. Le tabagisme a également pour effet de doubler la quantité nécessaire.

La vitamine C contrôle le taux d’histamine présente dans le corps. Des carences entraînent donc une élévation de ce taux dans le sang. L’histamine est libérée en cas d’allergie ou de crise d’asthme et est la cause de ces symptômes allergiques. Si vous souffrez de ces pathologies, il vous est conseillé de prendre au moins 800 mg de vitamine C par jour.

Il est aussi recommandé de prendre de la vitamine C en association avec votre traitement contre la grippe, puisque des carences ont pour effet d’affaiblir votre système immunitaire.

Vitamine D

Aider le système immunitaire avec les acides aminés La vitamine D se trouve rarement dans les aliments consommés. Elle est principalement synthétisée par la peau sous l’action des rayons UV. Pour que la peau puisse générer de la vitamine D, le soleil doit être élevé d’au moins 30 degrés dans le ciel et ses rayons doivent atteindre un indice UV d’au moins 3. En Europe centrale, on ne rencontre ces conditions que de mars à septembre, aux environs de midi. Résultat, 9 personnes sur 10 présentent des carences en vitamine D. Même en Europe du sud, la majorité des habitants n’arrivent pas à en synthétiser suffisamment.

Elle a un rôle considérable dans le système immunitaire et ses effets peuvent être remarquables. Dans une étude réputée, son efficacité dans la prévention de la grippe a été comparée à celle du vaccin contre la grippe. Résultat : la prise de vitamine D procure une protection huit fois supérieur au vaccin contre la grippe !

Une étude menée en 2007 a démontré une corrélation claire entre les infections de l’appareil respiratoire supérieur/l’asthme et un faible taux de vitamine D dans le sang. 11

Vitamines B

En plus de leurs fonctions immunitaires, les vitamines du complexe B jouent un rôle important dans le métabolisme de l’énergie et la fonction nerveuse. La niacine (B3) ralentit la libération de l’histamine et est donc généralement recommandée en cas d’allergies. Le manque d’énergie et la fatigue, deux signes d’un système immunitaire surmené et souvent causés par une carence en vitamine D, peuvent être efficacement traités par la prise d’un complexe de vitamines B (B1, B2, B6, B12, acide folique, niacine, acide pantothénique).

De toutes les vitamines B, la vitamine B12 est particulièrement importante car elle est directement associée à un système immunitaire sain.

Vitamine E

La vitamine E est un puissant antioxydant, soluble dans la graisse. C’est un anti-inflammatoire qui aide à réguler la réponse immunitaire. De fortes doses de vitamine E peuvent abaisser le taux de cytokines. Environ 50% de la population n’en reçoit pas l’apport journalier recommandé. 12

Vitamine A

La vitamine A aide à contrôler la fonction immunitaire. Une supplémentation ne doit pas dépasser 100% de l’apport quotidien recommandé, car les premiers effets indésirables peuvent commencer à se manifester avec des dosages représentant 500% de cette dose conseillée. Une meilleure option consiste à permettre au corps d’utiliser les caroténoïdes. Il pourra ensuite les transformer en vitamine A en fonction de ses besoins. L’apport journalier recommandé en vitamine A est suffisant.

Zinc

Le zinc est essentiel pour conserver un système immunitaire sain. Il est aussi responsable de la régulation de la réponse immunitaire. Des études ont montré que de fortes doses de zinc, associées à de la vitamine C, peuvent réduire la durée d’un rhume de moitié. 13

Pour une cure à court terme, on peut prendre jusqu’à 75 mg de zinc par jour. Pour des cures à plus long terme, visant à renforcer le système immunitaire, il est recommandé de ne pas dépasser les 15 mg par jour. 14

Cuivre, sélénium, manganèse, fer

Il est recommandé de prendre du cuivre en même temps que le zinc, car ce dernier peut avoir des effets négatifs sur les taux de cuivre. En outre, le cuivre aide le fonctionnement normal du système immunitaire.

Le sélénium peut aider à ralentir la prolifération des virus et à stimuler le système immunitaire. Le manganèse a la réputation de réduire la sensibilité aux allergies. Le fer est un autre élément aidant au fonctionnement efficace du système immunitaire.

Matériaux végétaux

Ces substances phytochimiques peuvent développer le potentiel des vitamines et contribuer à renforcer le système immunitaire.

La canneberge est connue pour ses vertus protectrices pour l’appareil urinaire (la vessie, l’urètre, les reins). Plusieurs études ont montré que la durée et la sévérité des infections urinaires peuvent être réduites grâce à celle-ci.

L’extrait d’écorce de pin a une teneur élevée en proanthocynadines, qui aident le corps à assimiler les vitamines C et E. Il permet au corps de recycler ces antioxydants en fonction de ses besoins. Une étude sur les rhumes a confirmé les effets positifs de cet extrait sur le système immunitaire. La supplémentation en extrait d’écorce de pin, vitamine C et zinc permet de réduire de 50% la durée des rhumes.

Conseils supplémentaires pour un système immunitaire fort

Renforcement du système immunitaireUn système immunitaire défaillant ne peut pas être restauré en quelques jours ou quelques semaines. Cela nécessite un engagement à long terme, qui passera par une alimentation saine et équilibrée. Les informations suivantes vous aideront à retrouver un système immunitaire fort et équilibré :

  • Le tabagisme affecte le fonctionnement des globules blancs. Les fumeurs sont donc plus sujets aux infections.
  • Le stress, la peur et la tristesse stressent également le système immunitaire et l’affaiblissent. Cherchez des moyens de vous détendre pendant ces périodes de tension. Stimulez votre système immunitaire grâce à une alimentation équilibrée.
  • Le système immunitaire a besoin de suffisamment de sommeil et d’exercice.
  • Il est important de renforcer votre système immunitaire au cours de l’été afin de ne pas entamer l’hiver avec des défenses déjà affaiblies.
En savoir plus

Quels sont les produits les plus efficaces pour renforcer votre système immunitaire ?

Il n'est nécessaire de dépenser beaucoup. Ce qu'il faut ce sont de bonnes compositions et des matières premières de grande qualité. La prise de ces produits contenant des acides aminés et des vitamines est recommandée à chaque saison.
En savoir plus

Bibliographie :

  1. Benjamin, J, et al.; “Glutamine and Whey protein improve intestinal permeability and morphology in patients with Crohn´s disease: a randomized controlled trial.” Dig Dis Sci 2011, Oct 26
  2. Anderson, PM, et al; “Oral glutamine reduces the duration and severity of stomatitis after cytotoxic cancer chemotherapy”; Cancer 1998; 83, pp 1433-1485
  3. Castell, L.M. “Does glutamine have a role in reducing infection in athletes?”; European Journal of Applied Physiology; 73, (1996); pp 488-490
  4. Park, G, et al “stimulation of lymphocyte natural cytotoxicity by L-Arginine”; The Lancet, March 16, 337 (1991); pp. 645 – 646
  5. Gaby AR, “Natural remedies for Herpes simplex”; Alt Med Rev 2006; 11(2), pp. 93 – 101
  6. Wright, EF; “Clinical effectiveness of lysine in treating recurrent aphtous ulcers and herpes labialis”; Gen Dent 1994; 42; pp. 40-42
  7. De Simone et al., “L-Carnitine depletion in peripheral blood mononuclear cells from patients with aids: effect of oral L-Carnitine”; AIDS, 8, pp 655 – 660; 1994
  8. Uhlenbruck, G., A. van Mill, “Immunbiologische und andere Aspekte der Membranmodulation durch L-Carnitin”; Echo Verlag, Köln, 1993 (“Immuno-biological and other aspects of membrane modulation through L-carnitine”)
  9. Nationale Verzehrsstudie 2008, Teil 2, Ergebnisbericht (National Consumption Study 2008, Part 2, Results Report
  10. Maggini, S. ; “Vitamins and minerals. Contribution to immune function and health”, Watson RR et al: “Dietary components and immune function”; 2010, pp 227 – 252
  11. Ginde et al., “Vitamin D, respiratory infections and asthma”; Curr Allerg Asthma Re; 2009; 9:pp 81 – 87
  12. Nationale Verzehrsstudie 2008, Teil 2, Ergebnisbericht (National Consumption Study, Part 2, Results Report
  13. Prasad AS et al., “Duration of symptoms and plasma cytokine levels in patients with the common cold treated with zinc acetate.”; Ann intern Med; 2000; 133, pp 245 – 252
  14. Singh, M. “Zinc for the common cold”; Cochrane databse of systematic reviews 2011, issue 2
Share and help your friends!Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on Tumblr
Tumblr