Pour les culturistes, “protéine de lactosérum” est un mot magique. Mais qu’est-ce donc exactement et existe-t-il de meilleures formes de protéine ?

Tout d’abord, la “protéine de lactosérum” est parfois appelée la lactalbumine. Comme la caséine, elle est dérivée du lait de vache, qui contient environ 80% de caséine et seulement 20% de protéine de lactosérum.

Les êtres humains peuvent absorber les acides aminés, les protéines et les albumines sous trois formes :

  • sous forme de protéines complètes, telles qu’elles sont présentes dans de nombreux aliments;
  • sous forme de protéines partiellement prédigérées, appelées hydrolysats, ou
  • sous forme d’acides aminés.

Une fois que ces protéines sont digérées, les acides aminés circulant dans le sang sont identiques. Il n’y a pas de différence en terme de qualité,

mais il existe une différence concernant leurs taux de résorption respectifs dans l’estomac.

La protéine de lactosérum est extraite par ultrafiltration et est ensuite séchée avec soin (séchage par atomisation). Le produit obtenu est appelé concentré de protéine de lactosérum.

[/fusion_old_tab]

Quand ce concentré est ensuite prédigéré, à l’aide d’enzymes ou d’acides, ce qui a pour effet de casser ses longues chaînes de molécules, on obtient de l'”hydrolysat de lactalbumine”. L’hydrolysat de protéines de lactosérum est généralement un peu plus cher que le concentré de protéine de lactosérum ordinaire. Il est également plus facilement assimilable par le corps que le concentré. L’épissage enzymatique des protéines est préférable à la scission réalisée à l’aide d’acides.

[/fusion_old_tab]

La protéine de lactosérum isolée est extraite par le biais d’un processus compliqué d’échange d’ions. Albers et Arndt recommandent le terme de “protéine de lait par échange d’ions” pour parler de ce type de protéine de lactosérum. Elle est réputée contenir moins de protéines et de sucre issus du lait, mais ceci n’a pas été confirmé.

[/fusion_old_tab][/fusion_old_tabs]

Hydrolysats

En tant que protéines prédigérées, les hydrolysats sont les protéines les plus rapidement résorbées par l’estomac. Tout comme les acides aminés libres, les êtres humains peuvent les utiliser presque immédiatement. Ces protéines ayant déjà été dégradées en tripeptides et dipeptides, elles peuvent facilement passer dans le sang avec l’aide des enzymes de transport.

Plus le poids moléculaire est léger (exprimé en daltons – Da), meilleur le taux de résorption de l’hydrolysat d’acide aminé est. Les hydrolysats, avec un poids moléculaire inférieur à 500 Da, peuvent être résorbés de façon optimale mais ont un goût amer.

1 En raison de la rapidité de leur taux d’absorption, les sportifs préfèrent généralement prendre des hydrolysats plutôt que des protéines complètes, juste avant ou après une séance d’entraînement.

Protéines complètes

Les protéines complètes, celles que l’on trouve dans le lait ou la viande par exemple, sont constituées de longues chaînes de molécules. Il faut beaucoup plus de temps pour digérer des protéines complètes que des hydrolysats d’acides aminés.

Alors que la caséine et la protéine de lactosérum sont toutes deux classées parmi les protéines complètes, elles présentes d’importantes différences quant à leurs qualités de résorption.

Acides aminés libres

Important : les acides aminés individuels sont ingérés non pas en raison de leur taux de résorption, mais à cause de leurs actions spécifiques.

Protéine de lactosérum et caséine : une comparaison

CharacteristicCaseinWhey Protein
Biological value77104
Delayed protein absorption34% in 5 hoursno
New protein formation31% in 100 minutes68% in 100 minutes. Zero after 300 minutes
Oxidation of amino acidslowhigh
Improvement of Nitrogen Oxide (NO) levelsvery goodweak
Improvement during diet / weight lossVery good: Decrease in fat tissue by 7,0 Kg in 12 weeksmedium: Decrease in fat tissue by 4,2 Kg in 12 weeks
Other health benefits observed in studiesIncrease of HDL-Cholesterine, decrease of lipoproteins, lower risk of thrombocytesIncrease of HDL-Cholesterine, decrease of triglycerids, lower blood pressure, strengthening of immune system, better Glutathion level in plasma
Glutamine contenthighlow
BCAA contentmediumhigh

Source : Arndt / Albers; “Handbuch Proteine und Aminosäuren” (Handbook of Proteins and Amino Acids); 2004; S. 83.

Protéine de lactosérum contre caséine : une étude

Taux d’absorption

Les acides aminés et le développement musculaire grâce à la protéine de lactosérumUne étude a mesuré les taux d’absorption de la caséine et de la protéine de lactosérum. Les participants ont soit reçu 30 grammes de caséine soit 30 grammes de protéine de lactosérum à jeun (10 heures sans prise alimentaire). Après ingestion, on a mesuré le taux de leucine dans leur sang.

Les individus ayant pris de la protéine de lactosérum ont présenté les taux de leucine les plus élevés. Environ une heure après l’ingestion de protéine de lactosérum, la concentration sanguine atteignait approximativement 330 mmol. Pour les participants ayant ingéré de la caséine, elle était d’environ 240 mmol.

Après trois heures (environ 180 minutes), les concentrations sanguines des deux groupes étaient pratiquement identiques. Cependant, après cela, le groupe ayant pris de la protéine de lactosérum a présenté une baisse importante de son taux de leucine. Après quatre heures, une concentration de 100 mmol seulement a été enregistrée. Le groupe ayant reçu de la caséine, de son côté, a présenté une concentration pratiquement stable d’environ 200 mmol.

Développement musculaire, dégradation musculaire

Ce que les sportifs trouveront sans doute le plus important lors de la comparaison de la caséine et de la protéine de lactosérum, sont leurs propriétés respectives en terme de synthèse protéique et de dégradation protéique. Il a été observé que l’ingestion de protéine de lactosérum stimule la synthèse protéique. Apparemment la caséine diminue de manière significative la dégradation protéique.

Dans l’analyse finale, il a été conclu que la caséine permet un développement de la masse musculaire plus important que la protéine de lactosérum. Voici pourquoi la protéine de lactosérum est souvent décrite comme une protéine “anabolique“, tandis que la caséine est considérée comme une protéine “anti-catabolique“.

Sur la base de ces observations, Bodybuilding-Magazine fait généralement la recommandation suivante : la protéine de lactosérum doit être prise le matin, juste avant l’entraînement, et la caséine doit être prise la veille au soir, au moment du coucher.

Proportion d’acides aminés simples dans la protéine de lactosérum et la caséine

Les proportions d’acides aminés varient d’une protéine isolée à l’autre. En plus de la protéine de lactosérum et de la caséine, ce tableau fournit le profil acide aminé des protéines de lait et de soja :

AminosäureWhey ProteinCaseinMilch-ProteinSoja-Protein
Histidin (ess.)2,22,92,82,3
Isoleucin (BCAA) (ess.)6,85,76,44,5
Leucin (BCAA) (ess.)11,110,410,47,2
Valin (BCAA) (ess.)6,86,86,84,7
Lysin (ess.)9,98,38,36,2
Methionin (ess.)2,42,82,71,3
Phenylalanin (ess.)3,85,15,24,5
Threonin (ess.)8,04,65,13,9
Thryptophan (ess.)2,11,41,41,1
Alanin5,03,13,54,1
Arginin3,04,03,77,6
Asparagin & Asparaginsäure11,37,37,911,0
Cystein2,40,30,91,6
Glutamin & Glutaminsäure19,22321,819,2
Glycin2,22,12,14,1
Prolin5,211,210,15,6
Serin5,25,85,65,1
Tyrosin3,56,05,33,5
Angaben in Gramm je 100 Gramm Proteinisolat. "ess.": essentielle Aminosäure; Quelle: Arndt, Albers: Handbuch Aminosäuren, S. 93

Bibliographie :

  1. Albers, K., Arndt, T., “Handbuch Aminosäuren” (Handbook of Amino Acids), 2004, S. 77 ff.
Share and help your friends!Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on Tumblr
Tumblr