Les sept mythes sur la façon de tomber enceinte

/, Non classifié(e)/Les sept mythes sur la façon de tomber enceinte

Les sept mythes sur la façon de tomber enceinte

Ces sept mythes sont souvent évoqués au sein des couples souhaitant concevoir. Dans leur grande majorité, ils sont complètement infondés. 1

Vous ne pouvez concevoir que le jour de votre ovulation

Faux. Les spermatozoïdes peuvent survivre environ 72 heures, parfois même jusqu’à cinq jours, dans l’appareil génital féminin. Un rapport sexuel survenant deux ou trois jours avant l’ovulation peut donc entraîner une fécondation de l’oeuf. Après l’ovulation, l’ovule descend le long des trompes de Fallope pendant environ 24 heures. Ainsi, il est possible qu’une fécondation intervienne dans les 24 heures suivant l’ovulation.

Les cycles menstruels ont toujours une durée de 28 jours

La durée du cycle menstruel peut varier entre 24 et 36 jours, suivant les femmes. Certaines ont des cycles, longs ou courts, réguliers. Pour d’autres, cette durée varie d’un mois sur l’autre. Le mythe d’un cycle de 28 jours remonte à l’arrivée de la pilule contraceptive, car les hormones qu’elle contient créent un cycle artificiel de 28 jours.

Avoir une relation sexuelle tous les jours augmente vos chances de grossesse

Ce n’est pas nécessaire. Concevoir un enfant prend généralement de six à douze mois, il faut donc mieux y aller doucement. Il ne sert à rien que le partenaire masculin s’épuise puisque son sperme est viable pendant trois à cinq jours dans le corps de sa partenaire.

Vous ne pouvez pas tomber enceinte pendant vos règles

Bien que les chances d’une fécondation, suite à une relation sexuelle en période de menstruation, ne soient pas particulièrement élevées, certaines femmes ovulent dès quatre jours après la fin de leurs règles. Les spermatozoïdes pouvant survive jusqu’à cinq jours dans l’appareil génital, il est possible qu’un rapport sexuel au cours des règles puisse entraîner une grossesse.

Relever vos jambes après une relation sexuelle augmente vos chances de grossesse

La théorie veut que mettre ses jambes en l’air permette à la gravité de jouer son rôle en aidant le sperme à rejoindre le col de l’utérus. Aucune recherche n’a été conduite pour confirmer ou infirmer cette théorie. On partira du principe que puisque ça ne peut pas faire de mal, ça vaut le coup d’essayer !

Manger des huîtres améliore la fertilité masculine

Il y a une part de vérité là-dedans. Les huîtres contiennent de grandes quantités de zinc et d’acides aminés. Ne pas consommer suffisamment de zinc peut aboutir à de faibles taux de testostérone. Les acides aminés peuvent stimuler le développement des spermatozoïdes. Sur cette base, on peut conclure que les huîtres peuvent effectivement avoir un effet positif sur le développement du sperme. Veuillez vous assurer que vous suivez un régime équilibré contant également d’autres vitamines et minéraux.

Un régime équilibré est suffisant pour obtenir tous les minéraux, acides aminés et vitamines nécessaires

Un régime équilibré est un concept théorique qu’il est difficile d’atteindre dans le monde réel. De nombreuses études en Europe et aux États-Unis ont confirmé qu’une grande partie de la population n’absorbe pas suffisamment de vitamines et d’acides aminés. Des carences en acide folique et en vitamine D ont été observées chez 80% de la population. Le fer, la vitamine E et la vitamine C sont des nutriments complémentaires qui ne sont pas présents, en quantités suffisantes, dans notre régime alimentaire. Il en est de même pour les acides gras essentiels oméga-3, le DHA et l’EPA, qui aident à réguler les taux de cholestérol et jouent un rôle important dans le développement du tissu nerveux. Peu nombreux sont ceux qui suivent les recommandations des nutritionnistes de deux portions de poisson par semaine et de cinq fruits et légumes par jour.

Des carences en vitamines, minéraux ou acides gras oméga-3 augmentent fortement les risques de complications au cours de la grossesse. Une carence en acide folique au cours des deux premières semaines de la grossesse multiplie par quatre le risque de spina bifida (une fermeture incomplète du tube neuronal foetal). Le développement foetal peut également être négativement impacté. Il est fortement recommandé aux femmes enceintes, avant et au cours de la grossesse, de suivre à la lettre un régime alimentaire équilibré ou de prendre des compléments vitaminés et minéraux.

  1. Fehring RJ, Schneider M, Raviele K (2006) Variability in phases of the menstrual cycle. J Obstet Gynecol Neonatal Nurs 35: 376-384
Share and help your friends!Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on Tumblr
Tumblr
2016-12-15T16:47:22+00:00