La chute des cheveux

/La chute des cheveux
La chute des cheveux 2016-12-15T16:27:39+00:00

Les solutions contre la chute des cheveux vous intéressent ? De tout temps, les cheveux ont été perçus comme un symbole de beauté, de santé, de force et de succès. Une chevelure épaisse, à l’aspect sain et brillant, ne doit rien au hasard. La croissance et le volume de nos cheveux, loin de n’être le simple reflet de notre état de santé général, en constituent des indicateurs réels :

 

En cas de carences en nutriments essentiels (acides aminés, vitamines ou minéraux), le corps alloue tous les micro-nutriments disponibles aux fonctions vitales, c’est-à-dire aux fonctions indispensables au maintien de la vie. La pousse des cheveux n’étant pas une fonction vitale, le corps renonce donc à alimenter ce processus pour pouvoir mieux se concentrer sur les autres.

Résultat : dans un premier temps, les carences mineures n’ont aucun effet visible. Cependant, les cheveux ne reçoivent plus les éléments dont ils ont besoin pour pousser.

Les carences en fer sont facilement identifiables : même chez un individu qui dont le taux de fer sanguin est supérieur aux valeurs de référence, une perte de cheveux diffuse est considérée comme un indicateur de carence. Le déficit en fer est particulièrement répandu chez les femmes : 75 % des femmes entre l’âge de la puberté et la ménopause sont concernées

1. Cependant, il a été démontré qu’une prise de compléments alimentaires peut combler ces manques en l’espace de quelques semaines.

Des cheveux ternes et affaiblis sont le signe précoce d’une carence nutritionnelle. La perte des cheveux n’indique pas seulement un manque de fer, mais également un manque d’autres vitamines et acides aminés.

Les acides aminés entrent dans la composition des cheveux

Les cheveux sont principalement constitués d’acides aminés soufrés, en particulier de cystéine et de méthionine. Ces derniers sont impliqués dans la formation de la kératine et permettent également de relier entre elles les chaînes de kératine du cheveu.

Cystéine et chute de cheveux

Les racines des cheveux (les « follicules ») ont besoin d’acides aminés soufrés, ainsi que de vitamines C et E et de minéraux (fer, zinc et cuivre) pour pouvoir pousser.

La cystéine : un constituant fondamental des cheveux

La prise de cystéine, associée à de l’acide pantothénique (vitamine B5) et à de l’extrait de graine de millet, s’est révélée très efficace chez les femmes souffrant d’alopécie diffuse et androgénique (perte de cheveux).

Pour les besoins d’une étude allemande, des femmes souffrant d’une perte de cheveux diffuse ont pris 400 mg d’une préparation composée d’extrait de graine de millet, de cystéine et d’acide pantothénique. Elles ont alors constaté que la pousse de leurs cheveux retrouvait un niveau normal après seulement 3 mois. L’extrait de graine de millet est riche en silicone et possède des propriétés stimulantes sur la croissance des cheveux. L’étude a été contrôlée contre placebo et ses résultats sont statistiquement significatifs, ce qui signifie qu’ils peuvent être considérés comme fiables. 2

La méthionine pour des ongles et des cheveux forts

La méthionine est le deuxième acide aminé soufré en importance. Elle forme des chaînes soufrées qui constituent la structure basique de la peau, des ongles et surtout des cheveux. Une étude italienne a découvert que la prise de méthionine favorise la croissance des cheveux. 3

PPour tous les problèmes relatifs à la pousse des cheveux et des ongles, il est recommandé de prendre des acides aminés soufrés comme la cystéine et la méthionine, en association avec du zinc et des vitamines B. 4
Docteur Uwe Gröber, Pharmacien et auteur

L’Arginine : pour une chevelure saine

L’arginine est un acide aminé semi-essentiel. Il est particulièrement important pour la circulation sanguine. C’est à partir de cet acide aminé que l’organisme produit le monoxyde d’azote (NO) responsable de la dilatation des petits vaisseaux sanguins. Les petits vaisseaux ne sont en mesure d’apporter aux différents tissus le sang et les nutriments en quantité nécessaire qu’à la condition qu’ils soient suffisamment dilatés.

La circulation sanguine est également indispensable à la pousse des cheveux, comme l’a démontré une étude menée en 2013. 5

Les vitamines et les minéraux favorisent la pousse des cheveux

La carence en fer : une cause fréquente de chute des cheveux

Acides aminés et chute de cheveuxEnviron 75 % des femmes présentent une carence en fer entre l’âge de la puberté et la ménopause. 6 Même des taux considérés comme normaux peuvent entraîner une chute de cheveux excessive.

Le fer se retrouve en quantités importantes dans certains aliments, comme la viande rouge (le bœuf, le porc ou le chevreuil) et les épinards. Les personnes qui consomment peu de bœuf ou de porc présentent souvent un faible niveau de fer. Une alimentation riche en fer est particulièrement recommandée aux femmes. Dans certains cas d’alopécie, il est conseillé de prendre des compléments de fer, en plus de l’alimentation quotidienne.

Vitamine E : 50 % de la population souffre de carences – une supplémentation peut ralentir la chute des cheveux

La vitamine E est soluble dans la graisse. Elle joue un rôle important dans le maintien de l’intégrité cellulaire et protège les cellules sensibles de la peau, ainsi que les follicules des cheveux. Environ 50 % de la population, hommes et femmes confondus, ne reçoit pas l’apport journalier recommandé en vitamine E. Ces statistiques ne reflètent cependant pas la situation de l’ensemble des pays développés. Il s’agit des résultats de l’Étude de la consommation nationale allemande de 2008, une étude gouvernementale réalisée sur 20 000 allemands.

Entre autres choses, une carence en vitamine E entraîne un ralentissement de la pousse des cheveux. Une étude conduite sur une période de huit mois a mis en évidence une amélioration de la pousse des cheveux chez 42 % des participants à qui une supplémentation en vitamine E avait été administrée. 7

La vitamine C

La cystéine est indispensable au développement des cheveuxLes carences en vitamine C sont également très courantes en Allemagne. Environ un tiers de la population totale présente une carence en vitamine C et ne reçoit pas l’apport journalier recommandé de 80 mg. La vitamine C est indispensable à la synthèse de la kératine et est donc un élément vital pour conserver une chevelure, une peau et des ongles sains.

La biotine

La biotine appartient à la famille des vitamines B et est soluble dans l’eau. Elle est particulièrement importante pour le processus de division cellulaire (mitose) et pour le métabolisme cellulaire. La peau sèche, l’alopécie et la calvitie sont quelques-uns des symptômes de la carence en biotine.

Le zinc

Le zinc est l’un des oligo-éléments les plus importants pour le corps, car il est impliqué dans plus de 200 processus métaboliques différents. Une carence en zinc provoque de nombreux symptômes, parmi lesquels une importante chute de cheveux. Le zinc est essentiel à la formation de la kératine, qui est le composant le plus important des cheveux, de la peau et des ongles.

Lorsqu’elle est causée par une carence en zinc, l’alopécie est facilement réversible grâce à la prise de compléments alimentaires (de 10 à 15 mg par jour).

Le cuivre

Le cuivre est un autre minéral crucial pour la croissance des cheveux, mais il contribue également à leur couleur. Si l’organisme manque de cuivre, les cheveux deviennent cassants et perdent couleur et brillance. Les carences en cuivre – comme celles en zinc, en fer ou en vitamines – peuvent être facilement corrigées à l’aide de compléments alimentaires ou d’une modification des habitudes alimentaires.

L’extrait de pépin de raisin

L’extrait de pépin de raisin contient des procyanidines. Ces substances végétales améliorent la circulation sanguine et possèdent un fort potentiel antioxydant. Leurs effets peuvent contribuer à une meilleure protection de la racine des cheveux, qui est très fragile, et à un meilleur apport nutritionnel. La société Inneov a testé avec succès plusieurs combinaisons de produits contenant de l’extrait de pépin de raisin, mais n’a pas publié ses résultats.

La chute des cheveux pendant et après la grossesse

Pendant la grossesse, les besoins en vitamines et en minéraux d’une femme enceinte doublent, mais elle n’a besoin que de 20 % d’énergie (glucides et lipides) en plus. Si elle ne suit pas un régime strict, composé de beaucoup de fruits, de légumes et de viande maigre, elle risque de perdre ses cheveux, ce qui est le signe d’une carence en nutriments.

Pendant cette période, le corps continue d’appliquer le principe d’attribution prioritaire des ressources aux fonctions vitales. Le fœtus est la priorité numéro un, tandis la mère ne passe qu’en deuxième position. Les cheveux de cette dernière occupent la dernière place.

Combien de temps faut-il attendre avant que les compléments alimentaires montrent leur efficacité ?

Pour estimer le temps nécessaire pour qu’une supplémentation en acides aminés et en vitamines indispensables à la croissance des cheveux fournissent des résultats visibles, concentrons-nous sur le cycle de la croissance des cheveux. Il est composé de trois phases (« cycle pilaire ») :

  1. La phase anagène : c’est la phase de croissance de la racine du nouveau cheveu, qui pousse dans la peau. Cette phase de pousse dure entre deux et six ans. Plus de 85 % des cheveux présents sur notre tête sont donc en phase anagène.
  2. La phase catagène : c’est la phase de transition qui ne dure que quelques semaines. Le cheveu cesse de pousser et le follicule se rétracte. 1 % de nos cheveux se trouve dans cette phase transitionnelle.
  3. La phase télogène : la phase de repos au cours de laquelle le cheveu ne pousse plus et se détache du follicule. Le cheveu reste ancré dans la peau grâce à sa racine. Cette phase dure entre deux et quatre mois. Idéalement, 15 % des cheveux au maximum devraient se trouver dans cette phase finale.

Résultat : même si vous parvenez à corriger vos carences en vitamines ou en acides aminés dès aujourd’hui, vos cheveux continueront à tomber pendant encore au moins deux à quatre mois, le temps nécessaire pour que chutent les cheveux qui sont morts avant la prise de ces compléments alimentaires. Vous ne pouvez donc pas attendre de résultats visibles avant deux à quatre mois.

Le cycle pilaire étant relativement lent et sensible, de nombreux experts conseillent de prendre un complément qui associe différents nutriments afin de traiter plusieurs carences en même temps. Trouver quelle est la vitamine qui fonctionne en les essayant toutes une par une prendrait trop de temps.

En savoir plus

Quels sont les compléments alimentaires qui stimulent la pousse des cheveux ?

Une bonne composition et des matières premières de qualité pour moins de 30 euros ! Ces produits sont recommandés pour avoir une chevelure abondante.
En savoir plus

Bibliographie :

  1. (veuillez consulter l’Étude nationale sur la consommation allemande de 2008, partie 2, Annexe “Fer”)
  2. Trüeb R.M.: Systematic approach to hair loss in women, Journal of the German Society of Dermatolgy 2010; 8 (4): 284- 297
  3. Alonso, L. & Fuchs, E.; “The hair cycle”; Journal of Cell Science, 2006; issue 119, pages 391-393
  4. Gröber, Uwe; “Orthomolecular Medicince”; 3. Edition.; p. 192
  5. Saini, R. & Zanwar, A. A.; “Arginine Derived Nitric Oxide: Key to Healthy Skin”; Bioactive Dietary Factors and Plant Extracts in Dermatology”; 2013, pages 73-82
  6. Results Report German National Consumption Study, Part 2, 2008
  7. Ling et al., School of Pharmaceutical Sciences, Malaysia. Non publiée pour des raisons de droits
Share and help your friends!Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on Tumblr
Tumblr