Taurine

/Taurine
Taurine 2016-12-15T16:27:21+00:00

La taurine (Nom chimique : acide 2-aminoéthanesulfonique) est un acide aminé soufré qui n’appartient pas au groupe des 20 acides aminés protéinogènes. Elle est synthétisée par le foie à partir de la cystéine, de la méthionine et de la vitamine B6. Elle est indispensable aux jeunes enfants et aux bébés prématurés.

La taurine est le deuxième acide aminé , en termes de quantité, présent dans le fluide cellulaire (cytosol) et dans le pool d’acides aminés libres. La glutamine est l’acide aminé ayant la plus grande concentration. La rétine, le système nerveux central, les lymphocytes et les thrombocytes (plaquettes) ont une teneur particulièrement élevée en taurine.

La boisson énergétique Red Bull® présente la taurine comme étant l’un de ses ingrédients. Une cannette (250 ml) en contient environ 1 g. Cependant, l’effet stimulant n’est pas dû à celle-ci, mais à la caféine que l’on trouve également dans cette boisson.

Les fonctions de la taurine

La taurine est un puissant antioxydant. Elle est impliquée dans la transmission des impulsions nerveuses, la stabilisation de la membrane cellulaire et les processus du système immunitaire. Elle est particulièrement efficace pour inhiber l’oxydation des lipides (graisses) et peut ainsi protéger la rétine contre le stress oxydatif.

La taurine est un élément clé du métabolisme du sucre pour la glycolyse et la néoglucogenèse.

Yeux / Protection de la rétine

Les photorécepteurs de la rétine possèdent la concentration en taurine la plus élevée de tout le système nerveux. On suppose que cette dernière aide à neutraliser l’oxydation (la destruction) des acides gras polyinsaturés (oméga-3, DHA et EPA) présents dans la rétine et protège ainsi les photorécepteurs. Au cours de tests réalisés sur des animaux, on a découvert qu’une diminution des réserves de taurine entraînait la destruction des photorécepteurs.

La prise d’une dose quotidienne de 500 à 2.000 mg de taurine est donc conseillée en cas de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ou de cataracte liée à l’âge. De plus, cette supplémentation peut aussi inclure des acides gras oméga-3, des antioxydants et, tout particulièrement, des caroténoïdes : la lutéine et la zéaxanthine.

Diabète sucré

Par rapport aux individus en bonne santé, les diabétiques présentent un taux de taurine inférieur. La prise de compléments peut donc se révéler bénéfique sur les conséquences d’une hyperglycémie, comme par exemple la rétinopathie diabétique.

Le système immunitaire

Les cellules du système immunitaire (leucocytes, thrombocytes) contiennent de hautes concentrations de taurine. Elle peut donc stimuler les processus du système immunitaire, tels que la diffusion d’interleukine-1.

1

Augmentation du volume d’éjection systolique

Il a été démontré que consommer 1 gramme de taurine augmente le volume d’éjection systolique de 20% en phase de récupération, après une activité sportive. 2 Certains sportifs boivent donc une cannette de Red Bull® après l’entraînement.

Dosage de taurine

Les pharmaciens et les nutritionnistes recommandent des doses quotidiennes comprises entre 200 et 500 mg à titre préventif. Si vous souffrez de diabète, de maladies oculaires ou de mucoviscidose, ou si vous prenez part à des compétitions sportives, vous pouvez prendre des doses bien plus élevées allant de 500 mg jusqu’à un maximum de 4.000 mg par jour. 3 Les prises, tout particulièrement celles supérieures à 500 mg, doivent être réparties tout au long de la journée et s’effectuer entre les repas.

Effets secondaires

Tout comme les autres acides aminés, la taurine est généralement considérée comme un principe actif sans danger. Il a été reconnu qu’elle n’est pas toxique et peut être facilement stockée. Des doses supérieures à 2.000 mg peuvent entraîner de légers ulcères à l’estomac (très rare).

Les épileptiques ne devraient prendre de la taurine que sous la supervision d’un médecin. En effet, des maux de tête et des nausées ont été observés chez des personnes épileptiques en consommant.

Références :

  1. Gröber, U.; « Médecine orthomoléculaire »; 2008; pp. 204
  2. Bau, W., Weiss, M., « The influence of Taurine containing drink on cardiac parameters before and after exercise measured by echocardiography », Amino Acids (2001), 20(1): pp. 75-82
  3. Gröber, Uwe; « Micro-nutriments. Réglage métabolique – Prévention – Traitement »; 3e Édition 2011; pp. 341
Share and help your friends!Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Tumblr